Garde vue

GARDE A VUE: POURQUOI PAS VOUS OU MOI ?


Depuis ces histoires de grade à vue d’enfants, d’ados, d’adultes innocents, il y en a une qui ne sent pas trop rassurée, bien que n’ayant rien fait de mal.
Il suffirait donc d’un dépôt de plainte, ou d’une protestation en public pour être embarqué et menotté.
Mais dans ces conditions, il y aura bientôt plus de gens dans les geôles que dans la rue.
Tous ces automobilistes qui se « traitent », ces gens qui râlent, ces clients mécontents, ces couples qui s’engueulent, ces gamins qui se bagarrent, allez hop ! tout le monde au poste !
Le Monsieur du Var qui a passé la nuit au gnouf, il avait simplement déposé des cartons devant chez lui, et il avait un peu mal parlé aux employés municipaux qui lui faisaient des remarques.
Les minots qui voyagaient dans le bus avec leurs cartes à validité scolaire mais hors vacances, avaient aussi mal parlé aussi au contrôleur.
Le petit de 6 ans qui « avait volé » un vélo a aussi été embarqué au poste en toute légalité, par les gendarmes.
On est en droit de se demander à partir de quel âge on peut légalement être en garde à vue et menotté.
6 mois pour les bébés chieurs qui hurlent la nuit, et dont les voisins du dessus appellent la police ?
1 an pour les enfants qui jouent aux billes sur le parquet de l’appartement ?
10 ans pour les d’jeunes qui écoutent Tokyo Hotel un peu trop fort ?
95 ans pour la mamie qui parle toute seule la nuit en refaisant l’histoire ? (ça c’est la mienne)
Et ce couple embarqué au poste parce qu’ils consommaient du coca au cinéma. Interdit ? non ! mais il fallait l’acheter à la caisse.
A vous aussi sans doute, cette histoire aurait pu arriver.
Et à la tantine aussi, surtout qu’elle va bientôt prendre le train. Vers les 12h30 elle sortira sa petite serviette à carreaux, et déballera son sandwich caillette-cornichons-pignets à l’huile maison, un bout de tome et un petit fromage blanc.
Et, comme un top chrono, certains voyageurs se lèveront à ce moment là, disparaitront un moment puis reviendront, les bras chargés d’ assiettes de frites refroidies et de steach haché barbouillé de ketchup, tellement le petit pique-nique de tantine leur aura donné faim.
Imaginez un contrôleur qui obligerait notre amie à acheter au wagon-restaurant !!!!! Pour sûr qu’elle protesterait vivement.
Imaginez la alors au gnouf avec tous les autres gardés à vue: alcoolos, proxos et prostitués !
Si les keufs croient qu’elle resterait sagement assise en attendant le petit jour, ils se trompent: elle ferait pipi et caca partout, elle se roulerait dedans en simulant une attaque cardiaque.
Au secours ! je meurs !
Elle écrirait sur les murs de la cellule avec ses pauvres petits doigts salis:
la police m’a tuer !
Mais jamais au grand jamais elle n’associerait une célèbre marque de chaussures de sport à la police, comme le font certains.... faut jamais dire ça. Il faut toujours rester courtois et poli, sinon, en plus, on vous colle un outrage à agent.
Tout cela ne ressemble-t-il pas à un état policier ?
C’est grave !
Ca fait peur!

Et pendant ce temps......les voleurs s’en donnent à coeur joie, on pille les distributeurs de billets, on se poignarde gaiement, on brûle les voitures selon l’humeur du moment, les investisseurs font des profits monstrueux, les banquiers mettent la Grèce à genoux, la misère gagne, il y a de plus en plus de chômeurs puisque bientôt tout sera fabriqué à l’étranger etc....l’essentiel est de ne JAMAIS MAL PARLER A LA POLICE !

Laisser un commentaire